1+1= 3

 

 

 

Numéro zéro est un peu le niveau zéro du cinéma selon Eustache, son équation première :

pour faire un film, il suffit d’une personne qui raconte une histoire à une autre.

La caméra n’a qu’a réceptionner cet échange.

Parlant de ce film, Eustache disait : « je n’avais aucune intention en faisant ce film, j’étais simplement rongé par un mal, et ce film répondait à ce mal. » Rapport organique d’un cinéaste à son œuvre, Numéro zéro nous rappelle, en ces temps de cinéma prêt à consommer, qu’il peut aussi s’agir d’un acte vital et nécessaire, un acte de chair et de sang.

Numéro zéro est une association marseillaise de fabrication cinématographique.

Il y a les films en commun,
l’histoire à écrire,
commune.

On espère rien,
chercher le filon,
pour cela on sait qu’il va falloir creuser,
creuser très profond.

Pour creuser il faut de l’argent,
des machines et des trucs,
si on en trouve pas,
on creusera avec les mains,

et on en fera des films,
de mains.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.